Logo CARMFFrise CARMF

Déclaration des revenus
d'activité 2020 
sur net-entreprises.fr

 

Retour en page d accueil

 Partager


Dr Lardenois

Dr Thierry Lardenois
Président













Madame, Monsieur, Chère Consœur, Cher Confrère,


Prenez soin de vous !



Sans doute allez-vous trouver ce titre curieux, mais alors que l’année 2021 commence sous de sinistres augures, la CARMF se doit d’observer la situation.


L’année 2020 a vu 49 médecins libéraux en activité décéder dans l’exercice de leur passion, la médecine.


C’est sans précédent dans l’histoire de notre caisse, comment ne pas en être ému et bouleversé ?


Conscient très tôt du danger, j’avais demandé par courrier à notre ministre de ne pas exposer nos anciens. En dépit de cette demande, nous avons constaté une augmentation de 20 % de la mortalité de nos allocataires soit 370 décès supplémentaires par rapport à la moyenne des autres années.

Dans ces conditions, je pense qu’il est nécessaire de vous demander de prendre soin de vous. Consultez des confrères si vous êtes malade, soignez-vous si vous avez des signes cliniques ! Le paracétamol n’est pas le traitement de la Covid, nul besoin d’études randomisées pour le constater. La détresse respiratoire n’est pas un signe clinique, c’est une complication à laquelle personne ne devrait arriver. Prenez les devants, faites ce que vous avez toujours fait durant votre vie professionnelle, posez un diagnostic, testez-vous, isolez-vous et soignez-vous de la façon que vous considérerez légitime et scientifique. Vous êtes détenteur d’un savoir, à vous de l’utiliser, personne n’a à vous dicter des choix qui relèvent de la connaissance médicale.

Le code de déontologie lui-même en son article V (article R 4127-5 du Code de la santé publique) indique que nul ne peut aliéner l’indépendance du médecin. Faites le choix thérapeutique qui vous conviendra.

Vous qui êtes à la source des progrès de la médecine de ces dernières années, vous grâce à qui l’espérance de vie a fait un bon inédit dans l’histoire de l’humanité, soignez-vous, protégez-vous, soignez et protégez les vôtres.

Continuez à croire dans la science, nulle instruction administrative, nulle décision ne reposant pas sur la connaissance médicale ou le savoir clinique des femmes et des hommes de l’art ne doit vous retenir de vous soigner, ne doit décider de ce qui est bon pour vous. Ayez confiance en votre expérience et en vos connaissances.

J’espère ne plus voir en 2021 des chiffres aussi épouvantables de décès venir accabler notre profession. Je m’incline avec tristesse et respect face à la douleur des familles de confrères disparus trop tôt.

Comme vous le savez, la CARMF a accompagné les médecins en difficultés, qu’ils soient malades de la Covid-19 ou simplement porteurs de facteurs de risques, elle a également accompagné les cotisants par une aide aux cotisations et un report de ces dernières. Pour 2021, j’avais souhaité obtenir pour les retraités un « coup de pouce » et, comme le régime complémentaire n’était pas en mesure, contrairement à l’année passée, de le fournir, j’avais demandé par le truchement des syndicats l’obtention d’une augmentation de 1 % du point ASV.

En dépit du soutien quasi unanime de cette demande par les syndicats de la profession, l’État ne s’est même pas donné la peine de répondre à cette demande.

Ce dernier n’a probablement pas vu que les cotisations de l’ASV avaient augmentées de 230 % en dix ans quand les points avaient perdu 16 %.


Il est vrai que, depuis que certains considèrent que le diplôme de médecine est accessible sur les réseaux sociaux et les médias, que la médecine, l’épidémiologie ainsi que de la recherche fondamentale en maladie infectieuse se pratiquent en ligne ou sur les plateaux de télévision, cela restreint le temps dont ils disposent pour examiner la situation financière d’un régime que l’État qu’ils dirigent a lui-même créé.

Je souhaite à nos stars de la télévision, de la communication, managées par des cabinets conseils auréolés de leurs « succès » outre-Atlantique, plus de succès dans les orientations thérapeutiques du pays, qu’ils n’en ont eu pour l’ASV.

Encore une fois, prenez soin de vous et de vos familles, gardons tous cet optimisme qui a fait de nos vies professionnelles un moment inégalé.

Je vous souhaite une belle année 2021.

Confraternelles amitiés.